cantiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Dans « cantiller », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage on trouve un verbe cantilo, as, are signifiant chanter, fredonner

Verbe [modifier le wikicode]

cantiller \kɑ̃.ti.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Chanter ou déclamer, tout en associant à chaque syllabe un ton, dont la hauteur dépend de la voyelle.
    • La cantillation traverse toutes les cultures religieuses et humaines. Le prêtre chrétien cantille en latin à l’autel de l’église Dominus Flevit, et son regard traverse le vitrail au-dessus de l’autel : devant lui s’étend l’esplanade du Dôme du Rocher voisin de la mosquée où le muezzin cantille l’adhan, l’appel à la prière musulmane, et plus loin s’étale la vieille ville de Jérusalem dans laquelle plusieurs synagogues abritent un ḥazane cantillant les versets du Tanakh, la Bible hébraïque. À l’orient de Jérusalem l’Asie s’étend jusqu’au Japon, cette Asie où de nombreux moines bouddhistes cantillent les sûtras bouddhiques de leur Tradition. — (Article Cantillation de Wikipédia en français, juillet 2009)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]