capitaine d’industrie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
capitaine d’industrie capitaines d’industrie
\ka.pi.tɛn d‿ɛ̃.dys.tʁi\

capitaine d’industrie \ka.pi.tɛn d‿ɛ̃.dys.tʁi\ masculin

  1. (Politique) Entrepreneur capitaliste dans l’industrie.
    • Il faut toujours, quand on étudie l’économie moderne, avoir présent à l’esprit ce rapprochement du type capitaliste et du type guerrier ; c’est avec une grande raison que l’on a nommé capitaines d’industrie les hommes qui ont dirigé de gigantesques entreprises. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap. II, La Décadence bourgeoise et la violence, 1908)
    • Gouvernant ceux qui sont censés gouverner, régentant l’opinion par leur presse stipendiée, les capitaines d’industrie, les profiteurs, les bourgeois qu’ils se sont associés, tous ceux qui marchent dans leur sillage, loups ou chacals qui reviennent des champs de bataille les crocs humides de sang, sont les maîtres de l’Europe. — (Joseph Caillaux ; Où va la France ? Où va l’Europe ?, 1922)
    • J’ai connu le temps où […] les Hommes-sans-Cou, à la face forte, capitaines d’industrie pour Hollywood, ne pouvaient ouvrir la bouche sans que leurs prédictions fussent considérées comme des oracles […] — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • On reconnaît la valeur d’un capitaine d’industrie, l’habileté d’un banquier, la compétence d’un financier. On admet les milliards d’un chanteur ou d’un footballeur. Mais on n’admet pas ce qui s’étale. — (Laurent Joffrin, Le roi est nu, 2008)

Traductions[modifier le wikicode]