Aller au contenu

caquetage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Dérivé de caqueter, avec le suffixe -age.
Singulier Pluriel
caquetage caquetages
\kak.taʒ\

caquetage \kak.taʒ\ masculin

  1. Bruit que font les poules en caquetant.
    • Ainsi, pour toujours, Tao sera-t-il cet homme maigre qui scie du bois dans une cour où l'on entend l'aigre caquetage des poules qui semble être la plainte de la terre craquelée par la chaleur. — (Angelo Rinaldi, L'éducation de l'oubli, 1974)
  2. (Par analogie) Bruit que font des femmes parlant sans arrêt.
    • Une autre arriva, puis une troisième, une quatrième ; alors, ce fut un caquetage assourdissant ; toutes parlant en même temps, chacune racontait sa journée. — (Hector Malot, En famille, 1893)
    • Assourdie par ces caquetages, […], réduite à s’échapper, avant le jour, déguisée en femme de chambre, pour aller prier dans une solitaire église, loin du bruit, elle finit par languir de chagrin, se meurt de tristesse à Nivelles. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le jour étouffant des noces, dans l’étroite église de Saint-Clair où le caquetage des dames couvrait l’harmonium à bout de souffle et où leurs odeurs triomphaient de l’encens, ce fut ce jour-là que Thérèse se sentit perdue. — (François Mauriac, Thérèse Desqueyroux, Grasset, 1927)

Prononciation

[modifier le wikicode]

Références

[modifier le wikicode]