carder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de carde avec le suffixe -er.

Verbe [modifier le wikicode]

carder \kaʁ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Peigner avec des cardes ou, jadis, avec des cardères.
    • Les lits n’ont pas de traversin, mais deux oreillers plats que l’on superpose ; ils sont généralement fort durs, quoique la laine en soit bonne ; mais on n’est pas dans l’habitude de carder les matelas, on en retourne seulement la laine au bout de deux bâtons. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Les femmes, qui sont de taille moyenne et plutôt trapues, portent une robe en vadmel, sorte de flanelle tissée avec la laine qu’elles-mêmes ont cardée et filée. — (Anna Sée, L’Archipel des Féroé, dans la revue Le Tour du Monde, L. 44, 1905)
    • […] et sa mère, tout en cardant à gestes secs et comme rageurs un paquet de laine, poussait de temps à autre une virulente malédiction. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Cette industrie du drap est en effet l’une des plus complexes, et le nombre des opérations nécessaires pour transformer la laine brute en produit fini est très élevé. Il fallait trier la laine, la teindre, la mélanger, la carder, la filer, la tisser, dégraisser le tissu, le fouler, le lainer, le tondre, l’épinceter, et enfin lui donner de l’éclat en le pressant. — (André Maurois, Histoire de l’Angleterre, Fayard & Cie, 1937, page 235)
    • Les ouvriers utilisent encore le chardon pour carder la laine et faire ressortir le poil du fil afin qu’il garde toute sa souplesse. — (Fabrice Léonard, Au pays des fils d’or, journal Le Point, page 144, no 2193-25 septembre 2014)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]