casse-pipe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de casser et de pipe.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
casse-pipe casse-pipes
\kas.pip\

casse-pipe \kas.pip\ masculin

  1. Occasion où l’on risque sa vie.
    • —Tu aurais pu déserter ou te suicider. Si tu fais la guerre, c’est que tu as choisi de la faire.
      — Tu appelles ça un choix ? On vient te dire : "Partez tout de suite au casse-pipe avec soixante-quinze chances sur cent d’être tué, ou alors, on vous supprime tout de suite comme déserteur." Tu appelles ça un choix ?
      — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 141)
    • Tu sais combien de piges il m’a pris, le casse-pipe ? Cinq. Cinq longues années de chiennerie. Afghanistan de mes couilles ! Montagnes de mes couilles ! Putain de guerre… — (Dmitri Bortnikov, Le Syndrome de Fritz, traduit du russe par Julie Bouvard, Les Éditions Noir sur Blanc, 2012)
  2. (Figuré) Situation risquée, où les chances de succès sont faibles.
    • Je n’irai pas au casse-pipe, les yeux ouverts, en fonçant dans le mur. — (Alain Juppé sur France Bleu Gironde à propos des élections municipales de 2008)
    • [Pline à Trajan] Et nous aurons en plus la joie de les envoyer au casse-pipe dans tes légions que tu commandes si bien ! — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 305)
    • Ça ne sert à rien de partir au casse-pipe avec un food-truck ou un petit resto si on n’a pas pesé le pour et le ­contre pour soi et son entourage. — (Anne-Laure Pineau, Reconversion : redémarrer derrière les fourneaux, Le Monde. Mis en ligne le 15 février 2019)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]