castorine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin castorinus (« de castor »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
castorine castorines
\kas.tɔ.ʁin\

castorine \kas.tɔ.ʁin\ féminin

  1. (Textile) (Vieilli) Étoffe de poils de castor et de laine légère et soyeuse.
    • Il portait une longue redingote de castorine verte et un chapeau rond. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Ils se bornèrent à traverser la rue et […] pénétrèrent par une porte vitrée, basse et enfumée, dans une sorte de caveau, où se trouvaient déjà attablés des gens de tout acabit : barbus, rasés, en touloupes, en blouses et même en manteau de castorine. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Le castor fournit un pelage duveteux, très fin avec de longs poils brillants. C’est une matière textile de luxe qui vient de Sibérie ou du centre de l’Amérique. On le mélangeait à la laine pour la fabrication d’une étoffe spéciale appelée castorine. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Vieilli) Extrait de castoréum par de l’alcool bouillant.
    • L’éther dissout fort bien la castorine ; les huiles volatiles ne la dissolvent qu’à chaud […] D’après Brandes, la castorine donnerait avec l’acide nitrique un produit acide analogue à l’acide ambréique. — (Justus von Liebig, Traité de chimie organique, tome 2, traduction de Charles Gerhardt, 1842)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]