casuistique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : casuistiqué

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir casuiste et -ique

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
casuistique casuistiques
\ka.zɥis.tik\

casuistique \ka.zɥis.tik\ féminin

  1. (Théologie) Partie de la théologie morale qui traite des cas de conscience.
    • L'indignation contre la casuistique de l'amour signale un hypocrite ou un coquebin. Elle ne peut être prise au sérieux dans un pays qui possède, avec l'Italie, la littérature la plus libre de l'Europe et la plus délicieusement érotique. — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 55-56)
    • Tout le legs de l’Hellénisme eût risqué d’être perdu avec le triomphe du Christianisme, si une casuistique accommodante n’avait permis de sauver en partie le trésor de la littérature séculière des Anciens. Elle consista à faire de la culture profane une préparation évangélique, […]. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1966)
    • Avec d’Urfée, la courtoisie avait tourné en casuistique profane. Chez Rousseau, elle devient une sorte de piétisme raffiné. — (Denis de Rougemont, L’Amour et l’Occident, 1936)
    • La casuistique était un art, qui avait ses maîtres, ses docteurs, ses habiles. Mais maintenant, pourquoi des docteurs ? Tout homme spirituel, toute dévote personne, tout jésuite de robe courte, peut, comme celui de longue robe, parler le doux langage des pieuses tendresses. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p. 113)
  2. (Péjoratif) Jésuitisme, escobarderie.
    • La casuistique dont Pascal s’est tant moqué n’était pas plus subtile et plus absurde que celle que l’on retrouve dans les polémiques entre ce qu’on nomme les écoles socialistes : Escobar aurait eu quelque peine à se reconnaître au milieu des distinctions de Jaurès ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap. II, La décadence bourgeoise et la violence, 1908)
    • Une pareille phrase est véritablement bourgeoise. Elle engage et n’engage point. Elle promet et ne promet point. Elle abandonne on ne sait à quelle casuistique le soin de distinguer l’exceptionnel du banal, l’héroïque du quotidien. — (Paul Nizan, Les Chiens de garde, 1932, p. 40)
  3. Analyse détaillée d’un sujet précis, voire d’une singularité, dans le cadre d’une discipline donnée, d’un modèle prédéfini.
    • Ensuite, nous analyserons les mécanismes de formation de termes en nous fondant sur la casuistique exposée par Clavería et Torruella. — (TERMINOLOGIE, Manuel Sevilla Muñoz et Elena Macías Otón)
  4. (Péjoratif) Discours jugé inutilement subtil, détaillant de façon précise des points intuitivement limpides.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe casuistiquer
Indicatif Présent je casuistique
il/elle/on casuistique
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je casuistique
qu’il/elle/on casuistique
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
casuistique

casuistique \ka.zɥi.stik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe casuistiquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe casuistiquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe casuistiquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe casuistiquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe casuistiquer.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]