catalyseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de catalyser, avec le suffixe -eur (« “qui agit selon le sens du verbe”, permet de substantiver un verbe »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
catalyseur catalyseurs
\ka.ta.li.zœʁ\

catalyseur \ka.ta.li.zœʁ\ masculin

  1. (Chimie) Agent de la catalyse ; élément favorisant, voire indispensable, à une réaction chimique ou biochimique qui n’en sort pas modifié.
    • Il est bien admis à l’heure actuelle, que tout catalyseur hydrogénant est aussi un catalyseur déshydrogénant, que tout catalyseur hydratant est lui-même un catalyseur déshydratant, etc. — (Bulletin de la Société chimique de France : Mémoires, Masson et Cie, 1935, volume 2, page 416)
  2. (Sens figuré) Élément qui provoque un évènement par sa seule présence ou par sa seule action.
    • Le nationalisme arabe a servi de catalyseur, sinon de porte-drapeau, à un processus de régulation de l’État et de la société dans certaines parties du monde islamique. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 119)
  3. (Canada) Pièce de véhicule automobile servant à diminuer la pollution produite.
    • «Il y a tout un racket», conclut celui qui a été victime d’un vol de catalyseur sur son véhicule personnel il y a quelques mois. — (Nicolas Saillant, Vols de catalyseurs: un recycleur pointé du doigt veut faire partie de la solution, Le Journal de Québec, 28 février 2021)

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin catalyseur
\ka.ta.li.zœʁ\

catalyseurs
\ka.ta.li.zœʁ\
Féminin catalyseuse
\ka.ta.li.zøz\
catalyseuses
\ka.ta.li.zøz\

catalyseur \ka.ta.li.zœʁ\

  1. Qui provoque une catalyse.
  2. Qui est assimilé à un catalyseur.
    • La Première Guerre mondiale est l'événement catalyseur pour la création de monnaie de nécessité : d'août 1914, première émission de coupures, à novembre 1922, dernière émission de jetons. Les institutions consulaires sont, durant cette périodes les principales émettrices : […]. — (Catherine Vuillermot, La Monnaie, personnage historique, Librairie Droz, 2007, page 177)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]