centésimal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin centésimal
\sɑ̃.te.zi.mal\
centésimaux
\sɑ̃.te.zi.mo\
Féminin centésimale
\sɑ̃.te.zi.mal\
centésimales
\sɑ̃.te.zi.mal\

centésimal \Prononciation ?\

  1. (Mathématiques) Qui fait partie d’une centaine considérée collectivement.
  2. (Spécialement) (Mathématiques) Qualifie la division qui contient cent parties ou un multiple de cent.
  3. (Spécialement) (Physique) (Métrologie) (Vieilli) Qualifiait un degré de température qui correspond au degré Celsius.
    • C’est la tentative qu’a faite M. Walferdin, en prenant pour base de l’échelle tétracentigrade, les dilatations du mercure, depuis son point de fusion qui correspond à –40 degrés centigrades, jusqu’à son point d’ébullition, 360 degrés, ce qui donne 400 degrés centésimaux.
      Ainsi disparaît complètement la nécessité de l’emploi des signes + et –, et se trouvent éliminées les causes d’erreur qu’ils occasionnent, puisque la température de notre atmosphère, à l’exception d’un très-petit nombre de cas, ne descend pas au-dessous de –40 degrés centigrades, c’est à dire du zéro de l’échelle tétracentigrade qui se maintient constamment ascendante quand les autres sont ascendantes et descendantes.
      La nouvelle échelle a de plus l’avantage de conserver intacte la valeur déjà adoptée du degré centésimal, et il suffit, pour faire passer l’échelle centigrade à l’échelle tétracentigrade, d’ajouter le chiffre 40 à toutes les indications supérieures au zéro du thermomètre centigrade, car la chaleur de la glace fondante et celle de l’eau bouillante, représentées par zéro et 100 degrés dans l’échelle centigrade, le sont par 40 et 140 degrés de l’échelle tétracentigrade. Rien, comme on le voit, de plus simple que cette transformation.
      (Henry Lauzac, Galerie historique et critique du dix-neuvième siècle, deuxième volume, Bureau de la Galerie historique, Paris, 1859–1861)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]