cercueil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien σαρκοφάγος sarkophagos (« mangeur de chair ou de viande »).
devenu sarcophagus en latin ; puis sarcueu en vieux français.[1]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
cercueil cercueils
\sɛʁ.kœj\

cercueil \sɛʁ.kœj\ masculin

  1. Caisse de bois, de plomb, dans laquelle on met le corps d’un mort pour l’ensevelir.
    • Aussi, dans les belles nuits, vous voyez voltiger trois flammes au-dessus de la crevasse où ils sont enterrés : ce sont leurs âmes qui reviennent, car ce n'est pas une sépulture chrétienne qu’un cercueil de glace et un linceul de neige. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • C’est dans l’abondance que j’avais grandi, sans me douter de la misère humaine; en une nuit s’écroula l’édifice de notre fortune, et lorsqu’il fallut enterrer mon père, il n’y avait pas de quoi payer le cercueil. (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Le Legs de Caïn (Contes Galiciens), traduction anonyme de 1874)
    • … sur deux chaises était posé un cercueil de bois blanc, à demi recouvert d’une nappe de toile écrue qu’ornaient seulement le crucifix de cuivre et le rameau de buis bénit. (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • C’est sans doute que le beaujolais nouveau pue trop la sueur d’une populace avinée de nostalgie du vin de soif, contrairement à la noble modernité de ces flacons de pauillac et de saint-émilion, qui n’en sont d’ailleurs plus, tant la poussière de chêne neuf saturant leurs tanins laisse croire qu’ils ont été élevés dans des cercueils. (Périco Légasse, Vive le beaujolais nouveau ! in Marianne n° 553 du 24 novembre 2007)
  2. (Belgique) Bière légère à laquelle on ajoute un peu de coca.
    • Je vais boire un cercueil.
  3. (Familier) Boisson faite d’un mélange de fonds de bouteilles et destinée à s’enivrer.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  • René Garrus, les curiosités étymologiques du français, chez Belin, 1996, p. 85