chômedu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : chomedu

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1960) Apocope de chômage avec remplacement du suffixe par -du, que l’on rencontre dans quelques autres termes argotiques comme loquedu.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier
chômedu
\ʃom.dy\

chômedu \ʃom.dy\ masculin singulier

  1. (Argot) Synonyme de chômage.
    • Alors voilà, le Vieux est positivement au chômedu. Il l’ignore encore pour quelques minutes. Laissons-les-lui. Cinq minutes de vie, c’est bon à prendre, a dit Giraudoux. — (San Antonio, Vol au-dessus d’un lit de cocu, Fleuve noir, 1978)
    • Ajoute à ça qu’on est au chômedu, qu’y a beau temps qu’on baise plus avec son bonhomme, ni avec quiconque, qu’on a quarante-sept berges et aucun espoir de rivière entre elles. — (Jeanne Cordelier, Reconstruction, page 238, Phébus, 2010)

Variantes[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chômedu chômedus
\ʃom.dy\

chômedu \ʃom.dy\ masculin et féminin identiques

  1. (Argot) Synonyme de chômeur, chômeuse.
    • D’humeur métaphorique, j’y vis la représentation de nous autres les chômedus : agités en tous sens, obsédés par l’idée de rebondir sans trop savoir pourquoi. — (Francis Mizio, L'Agence Tous-Tafs, page 268, Flammarion, 1998)
    • La fin mérite carrément le navet d’or du Petit Forestier Illustré : le Margariné, dans un souterrain, est attaqué par huit statues en rocher (en fait, huit chômedus matelassés de papier kraft), puis attaché entre deux mâchoires géantes qu'il casse à coups de pectoraux. — (François Forestier, 101 Nanars, une anthologie du cinéma affligeant (mais hilarant), Maciste contre les hommes de pierre, Denoël, 1996)

Variantes[modifier]

Références[modifier]