chalant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir chaland.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chalant chalants
\ʃa.lɑ̃\

chalant \ʃa.lɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : chalante)

  1. (Rare) Forme rare de chaland , la personne qui achète ordinairement chez un même marchand.
    • Il falloit absolument en ouvrant sa boutique en uset avec plus de ruse pour attirer des Chalants en grand nombre , & debiter les nippes à bon marché. — (Giorgio Maria Rapparini, Lignes au point, ou Lumieres nouvelles pour montrer le grand chemin de la Vérité aux égarez de l’Église, Cologne : Veuve Godefroy Muchers, 1704, page 251)
    • A l'instar de son homonyme de Deauville, la terminaison anglo-saxonne en moins, le Normandie accueille les chalants depuis plusieurs dizaines d'années. — (Petit Futé : Normandie 2012, p.160)

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chalant chalants
\ʃa.lɑ̃\

chalant \ʃa.lɑ̃\ masculin

  1. (Rare) Forme rare de chaland , le grand bateau plat dont on se sert pour transporter les marchandises.
    • A deux heures, tous avaient quitté la Caravane. L'intendance sanitaire s'était opposée à leur débarquement, elle avait même arrêté les chalants, mais il parait que le gouverneur général donna des ordres tellement positifs, que les malades furent mis à terre et envoyés dans les hôpitaux. — (Opérations navales dans l'expédition de Constantine en 1837, dans Journal des sciences militaires des armees de terre et de mer, Paris : J. Corréard jeune, 1838, 2e série, vol.23, page 339)

Traductions[modifier le wikicode]