champ d’honneur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de champ et honneur, venant des mots latins campus et honor.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
champ d’honneur champs d’honneur
\ʃɑ̃ d‿ɔ.nœʁ\
Plaque à la mémoire d'un soldat mort au champ d’honneur.

champ d’honneur \ʃɑ̃ d‿ɔ.nœʁ\ masculin

  1. (Militaire) Champ de bataille.
    • Après un engagement assez vif avec un vaisseau ennemi, pendant lequel le bruit du canon s'était fait entendre de très-près, on chercha Kokoly (c'était le nom du perroquet marin); il avait disparu; on le crut mort au champ d'honneur, du vent, sinon du coup de quelque boulet; […]. — (Étienne de Jouy, La Maison des Fous, n°67, du 27 février 1813, dans L'Hermite de la Chaussée-d'Antin, ou Observations sur les mœurs et les usages parisiens au commencement du XIXe siècle, Bruxelles : chez Aug. Wahlen & Cie, 9e éd., 1818, p. 348)
    • Quoi qu’en pensait sur le moment le fusilier D…, il n’est pas indifférent qu’un Luc Platt, tombé au champ d’honneur, ait manifesté dans la vie les plus brillantes qualités : ni son père, ni sa mère n’ont fait un calcul de dupes en se saignant aux quatre veines pour favoriser son ascension sociale. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 158)
    • Le mouvement pacifiste, au XXe siècle, a été très largement porté par les femmes, plus sensibles que les hommes à l'absurdité d'une puissance qui s'édifie en semant la mort, et qui appelle « champs d'honneur » les lieux des pires massacres. — (Marie Gratton, Côté cour, côté jardin : Voyage intérieur en 365 jours, Montréal (Canada) : éd. Médiaspaul, 2001, p. 492)
    • […] ; quant à ma récompense , je n'en désire qu'une seule, c'est d'être assez heureux pour suivre encore Votre Altesse sur les champs d'honneur, et d'y être le témoin de vos nouveaux succès, comme je l'ai été de votre gloire passée. — (Nicolas Okouneff, Lettre à Son Altesse le Prince de Varsovie, en lettre préface au Mémoire sur l'artillerie, dans le recueil des Considérations sur les grandes opérations de la campagne de 1812, en Russie, etc., Bruxelles : à la Librairie Militaire de J. B. Petit, 1841)