chantage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIXe siècle) Dérivé de (faire) chanter avec le suffixe -age.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
chantage chantages
\ʃɑ̃.taʒ\

chantage \ʃɑ̃.taʒ\ masculin

  1. Action d’extorquer de l’argent à quelqu’un en le menaçant de le diffamer.
    • Certains articles sentent la pression, tantôt légère, tantôt brutale. Il y a un mot pour ce genre de littérature.
      — Je sais : chantage. […]. Mais le chantage est un délit, Monsieur le juge. Il faut l'établir.
      — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 240)
  2. (Figuré) Action de menacer quelqu’un de quelque chose, pour lui extorquer des avantages.
    • Mais ce n’est pas seulement par goût de la tyrannie que les policiers agissaient ainsi, c’est aussi par goût du lucre. Les tracasseries, le « chantage » qu’ils exerçaient sur les juifs apeurés avaient pour but de leur extorquer de fréquentes « étrennes ». — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Dans ce cauchemar, je ne séparais plus qu’avec difficulté les menaces qu’il fallait prendre au sérieux, du chantage gratuit. — (Henri Alleg, La Question, 1957)

Traductions[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
chantage chantages
\ʃɑ̃.taʒ\

chantage \ʃɑ̃.taʒ\ masculin

  1. (Pêche) (Vieilli) Type de pêche où l'on fait du bruit pour chasser le poisson dans les filets.

Synonymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]