chatterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1558) Du moyen français chatterie. De chatte avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chatterie chatteries
\ʃat.ʁi\

chatterie \ʃat.ʁi\ féminin

  1. Caresse, cajolerie.
    • Sa mère le traînait toujours après elle ; elle lui découpait des cartons, lui racontait des histoires, s’entretenait avec lui dans des monologues sans fin, pleins de gaietés mélancoliques et de chatteries babillardes. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Lorsque rentra la petite fille, ce fut sur elle une pluie de baisers ; toutes les femmes la voulaient caresser, avec ce besoin d’expansion tendre, cette habitude professionnelle de chatteries, qui, dans le wagon, les avait fait toutes embrasser les canards. — (Guy de Maupassant , La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 32.)
    • Elle pourrait demeurer ici, l’assaillir d’invites, de chatteries, toute la nuit provoquer son désir, répandre ses effluves. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Friandise.
    • Il m’apporte à chacune de ses visites quelques chatteries.
    • Et pourtant il est gourmand, mais il a trouvé encore plus gourmand que lui… c’est la mère Amélie… son habilleuse. Ah ! celle-là ! elle lui bouffe les trois quarts des chatteries qu’il reçoit. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XIX, Série noire, Gallimard, 1956, page 174)
  3. (Élevage) Lieu où sont entretenus des chats.
    • La chatterie de la SPA est pleine en ce moment… Il est temps de relancer les campagnes d’adoption.
    • Pour pouvoir être déclaré éleveur, une chatterie est obligatoire, comprenant une chatterie extérieure pour les mâles, une autre pour les femelles, et une infirmerie sous la forme d’une pièce séparée pour mettre un chat en quarantaine si nécessaire. — (Guillaume Le Blanc, La femme aux chats, Seuil, 2014, p. 19.)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]