chaudron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle)[1] Du radical de chaudière[1][2] et -on.

Adjectif [modifier le wikicode]

Invariable
Masculin
et féminin
chaudron
\ʃo.dʁɔ̃\

chaudron \ʃo.dʁɔ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (Habillement) Qualifie la couleur rouge-brun des vieux cuivres, en parlant surtout de la teinture des tissus.
    • La jeune fille était bien proportionnée, de taille moyenne, un peu mince et menue, mais harmonieuse de mouvements, de gestes, de courbes, et si bien prise dans sa veste chaudron ouverte sur une chemisette de soie à col aiglon, […]. — (Henry Bordeaux, Histoire d'une vie : L'enchantement de la victoire, 1 août 1919-31 Décembre 1923, 1951, p. 321)
    • Là, le soir, devant sa table couverte d'un tapis péruvien, entouré de papiers vélin vert d'eau ou bleu roi, en robe de chambre chaudron, son carnet de notes et trois cahiers bien rangés près de lui […], Larbaud poursuivait le travail commencé — son travail ou ses lectures — très avant dans la nuit. — (Marcel Thiébaut, Entre les lignes, chap. 3, dans La Revue de Paris, vol. 62, p. 2, 1955, p. 149 & à Paris : chez Hachette, 1962)
    • La teinte de polarisation reste dans les noirs bleutés lorsque les fibres sont entre-croisées, et monte jusqu'à des couleurs chaudron lorsqu'elles sont parallèles. — (Mémoires de l'Université de Strasbourg : Service de la carte géologique d'Alsace et de Lorraine, n° 2, 1928, p. 89)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chaudron chaudrons
\ʃo.dʁɔ̃\
Chaudron de raisinée.JPG

chaudron \ʃo.dʁɔ̃\ masculin

  1. (Cuisine) Petite chaudière, grosse marmite, généralement en cuivre qui a une anse et qui servait pour les usages de la cuisine.
    • Les trois sorcières [dans Macbeth] arrivent au milieu des éclairs et du tonnerre, avec un grand chaudron dans lequel elles font bouillir des herbes. — (Voltaire)
    • La Julie, lui tournant le dos, était en train de traire et, du pis qu’elle pressait en cadence, le lait tombait dans le chaudron de fer battu avec un roulement semi-argentin de tambour. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    1. (Désuet) Baquet des boyaudiers.
  2. (Histoire, Marine) Pièce de cuivre percée de nombreux trous, pour empêcher les ordures d’entrer dans la pompe à écoper.
  3. (Phytopathologie) Dorge, maladie du sapin dont le tronc se renfle comme un chaudron.
    • Le chaudron du sapin se caractérise par un renflement du bois et des boursouflures de l’écorce. — (Stéphane Signollet, Le Sapin, p. 45, 2000, Actes Sud, Le Nom de l'arbre)
  4. Aménagement végétal où la laie met bas sa portée de marcassins.
    • Dans les champs de blé, on peut parfois voir un cercle au centre duquel se dresse une sorte de tas, le chaudron, dans lequel une laie va faire ses petits.
  5. (Québec) (Péjoratif) Quelqu'un qui ne fait pas bien son travail.
    • Ça drop la puck dans l’fond pis ça joue comme des chaudrons. — (Les Cowboys fringants, Salut mon Ron !)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]