chemin de croix

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de chemin et de croix.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chemin de croix chemins de croix
\ʃə.mɛ̃ də kʁwa\
Chemin de croix bordé de stations. (2)
Quatrième station d'un chemin de croix. (2)

chemin de croix \ʃə.mɛ̃ də kʁwa\ masculin

  1. (Christianisme) Le chemin que Jésus-Christ parcourut en portant sa croix, de Jérusalem au calvaire, selon la doctrine chrétienne.
    • Pour Jean, le chemin de croix de Jésus est en même temps le chemin de gloire de Dieu. — (Gérard Siegwalt, Dogmatique pour la catholicité évangélique, 2007, volume 5, partie 2, page 192)
  2. (Christianisme) Suite de quatorze bas-reliefs ou tableaux placés dans une église ou dans un lieu de pèlerinage et représentant les diverses scènes de la Passion.
    • L'Empereur vient d'accorder à l'église de Mézières sous Bellegarde, par l'entremise de Mgr le Grand Aumônier de sa Maison, un magnifique chemin de croix, dû au pinceau d'Alcan. — (Annales religieuses et littéraires de la ville et du diocèse d'Orléans, vol. 7, n° 14, du 6 avril 1867)
    • Là, c’est le calme que donne un petit chemin de croix qui n’a que quatre stations et où Jésus meurt sans être encore fatigué, le joues bien roses ; […]. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Le temple ne fut dédié à son patron, saint Nicolas qu’en 1544 ; les anciennes croix de consécration sont conservées dans l’église et placées au-dessus des stations du chemin de Croix. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, 1925)
  3. (Par extension) (Christianisme) Rite catholique qui consiste à s’arrêter et prier devant chacun de ces tableaux ou bas-reliefs indiquant les diverses stations du chemin de croix.
    • C'est à cette époque que le responsable d’ATD-Quart Monde m'a demandé de réunir quelques familles pour préparer le chemin de croix pour la semaine pascale. Ça a vraiment été un moment d'une grande intensité. — (Irène Devos & Christophe Henning, Risquer de vivre, 2001, page 49)
    • L’année suivante, en action de grâces, elle est allée à Lourdes, voyageant toute une nuit dans un train aux banquettes de bois, avec une boîte de sardines pour seule nourriture à cause des restrictions et elle a fait le chemin de croix, à genoux, dans la montagne. — (Annie Ernaux, L'Autre fille, NiL, 2011, page 30)
  4. (Figuré) (Familier) Trajet, parcours ou démarche, difficile, pénible, douloureux, etc.
    • Pourtant, se lancer dans le halal ressemble à un chemin de croix... Les contraintes de production ne sont pas insurmontables, mais l’industriel doit se plonger dans le maquis d’un système de certification bien éloigné de celui des labels classiques […]. — (Patrick Déniel, Dans le maquis du marché halal, dans L'Usine Nouvelle n° 3185, du 25 mars 2010)
    • Longtemps, les personnes concernées, loin de se révolter contre le sort qui leur était fait, ont considéré que la transition était un chemin de croix, terriblement douloureux mais incontournable, une sorte de montée au Golgotha. — (Alexandra Augst-Merelle & Stéphanie Nicot, Changer de sexe: identités transsexuelles, Le Cavalier Bleu, 2006, page 97)
    • Ce qu'il préfère entre tout : accomplir son petit chemin de croix très personnel sur la tartignole place Émile-Bockstael dans la plus grande désolation urbaine et mentale. — (Franck Venaille, La halte belge, Cadex éditions, 1994, page 25)
    • Son propre chemin de croix a été douloureux jusqu’à maintenant. On ne perd pas cent livres et on ne plonge pas dans l’introspection sans perdre de sa superbe, de son ego et de son arrogance. — (Denise Bombardier, La résurrection de Coderre, Le Journal de Québec, 29 mars 2021)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]