chevelure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Selon le Trésor de la Langue Française informatisé, le mot est plus probablement issu du bas latin capillatura (« arrangement des cheveux ») plutôt qu’un dérivé de l’ancien français chevel (« cheveu ») avec le suffixe -ure [1].

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chevelure chevelures
/ʃə.vlyʁ/
Chevelure de comète. (2)

chevelure /ʃə.vlyʁ/ féminin

  1. Ensemble des cheveux d’une personne.
    • Ce jeune homme frais, coquet et pommadé semblait ne penser qu’à sa chevelure et à l’effet de ses charmes sur son entourage féminin. (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
    • Cette chevelure était éclatante et profonde, douce comme une fourrure, plus longue qu'une aile, souple, innombrable, animée, pleine de chaleur. (Pierre Louÿs, Aphrodite, 1896)
    • …, ils s’embusquent traîtreusement dans les hautes herbes, pour guetter les Indiens qu’ils assassinent afin de gagner la prime que le gouvernement paternel des États-Unis donne pour chaque chevelure d’aborigène, de même qu’en France on paye la tête de loup. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Sa chevelure luxuriante, d’une nuance entre le brun et le blond, était partagée d’une manière gracieuse et élégante en nombreuses boucles où l’art avait assisté la nature. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les étranges figures dont tout Mangarévien bigarrait sa peau, jointes à sa longue barbe et sa chevelure flottante, lui donnaient un air martial et terrible, […]. (Caret, Archipel de Mangaréva (Iles Gambier), dans Revue de l'Orient, 1844)
    • Non, François ne se troublait pas. Cette jouvencelle aux yeux de paille mûre, cette blondeur capiteuse de la chevelure, cet arôme violent d'un corps en plein épanouissement, le remarquait-il ? (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.33)
  2. (Astronomie) (Par analogie) Nébulosité entourant le noyau de certaines comètes et qui s’étire à l’opposé du soleil.
    • La chevelure d’une comète est constituée de gaz et de particules solides arrachées au noyau.
  3. (Poétique) Ensemble des feuilles des arbres, voire d'autres végétaux.
    • C'est ainsi qu'à la ferme de la Faille près de Sainte-Marie-en-Chaux, […], le Ranunculus fluitans déploie seul ses longues chevelures sur de larges étendues, masquant presque totalement les galets du fond. (Gustave Malcuit, Contributions à l'étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Soc. d'édit. du Nord, 1929, p.61)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

  • (Astronomie) coma (chevelure d'une comète)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (chevelure), mais l’article a pu être modifié depuis.