chiens écrasés

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de chien et de écrasé.

Locution nominale [modifier le wikicode]

chiens écrasés \ʃjɛ̃.z‿e.kʁa.ze\ masculin pluriel, invariable

  1. (Péjoratif) (Journalisme) Rubrique d’un journal qui regroupe diverses informations, sans lien, ni entre elles, ni avec le reste de l’actualité.
    • Il remet à la dévote sa feuille cléricale, au concierge sa gazette nationaliste, où pullulent les faits-divers (rubrique des « chiens écrasés » ), à la midinette son journal à nouvelles et à feuilletons, à chacun de quoi se fournir d'opinions pour toute la journée. — (Sergines, « Les Échos de Paris », dans Les Annales politiques et littéraires, n° 1425 du 16 octobre 1910, p. 370)
    • Pour entrer dans un journal il fallait faire son apprentissage dans la rubrique des chiens écrasés. Pour être digne des chiens écrasés, il fallait être garçon. — (Maryse Choisy, Mémoires, tome 2, Éditions du Mont-Blanc, 1971, p. 119)
    • Il vaut la peine d'aller se promener dans ces histoires-là, au pays des chiens écrasés. Comme le disait un jour Noël Copin : « La chronique des chiens écrasés ne parle pas seulement des chiens ; elle parle aussi des hommes. » — (Lucien Guissard, Le pari de la presse écrite: des professionnels chrétiens s'expriment, Bayard Éditions/Centurion, 1998, p. 330)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]