chlordécone

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de chlore.

Nom commun [modifier le wikicode]

chlordécone \klɔʁ.de.kɔn\ masculin, au singulier uniquement

  1. (Agriculture) Substance phytosanitaire, de formule chimique C10Cl10O, utilisée en traitement de sol comme insecticide endothérapique persistant sur le charançon du bananier.
    • Interdit par l’OMS, interdit aux États Unis depuis 1976 mais seulement à partir de 1990 en France métropolitaine, le chlordécone a été utilisé jusqu'en 1993 dans les Antilles françaises, notamment contre le charançon du bananier. Cela pose de nombreux problèmes sanitaires actuellement car les délais d’élimination sont évalués entre 30 ans et des siècles.
    • Cette molécule reconnue cancérogène est pourtant acceptée, légale et encouragée (par le Grephyy de Martinique) notamment dans les aliments végétaux et de provenances animales depuis 2008. Un état de fait conforté par le ministère de la santé : la présence actuelle de chlordécone dans nos aliments est légale ! — (consoglobe.com 01/2014, L’Etat laisse-t-il volontairement la Martinique s’empoisonner au chlordécone ? [1])
    • Non seulement 92 % des Martiniquais et 95 % des Guadeloupéens sont, comme l’a révélé, en février, une étude de santé publique, contaminés par le très redoutable chlordécone, pesticide dont ont été arrosées les bananeraies pendant une vingtaine d’années, de 1972 à 1990, alors qu’on savait qu’il est mutagène et ultra-persistant dans l’environnement… — (« Ça chlordécone un max », Le Canard enchaîné, 11 juillet 2018, page 8.)

Synonymes[modifier le wikicode]

  • décachloro-pentacyclo-5.2.1.02,6.03,9.05,8 décanone-4

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Index phytosanitaire de l'ACTA ; 1977