chorer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Pour le verbe normand: du scandinave.
Pour le verbe mosan: origine inconnue.

Verbe [modifier le wikicode]

chorer \ʃɔ.ʁe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Régionalisme) (Désuet) (Vallée de la Meuse) Manœuvrer une péniche ou un train de bois, sur un cours d’eau, à l’aide d’une perche ou d'une gaffe.
    • Lagasse est moins gaillard que d'habitude, moins disposé à chorer, c'est-à-dire à guider le bateau au moyen d'une forte secousse que lui imprime le ferré enfoncé perpendiculairement dans l'eau, puis attiré par un mouvement circulaire vers l'homme qui le manœuvre. — (Adolphe Borgnet, Guide du voyageur en Ardenne ou Excursions d'un touriste belge en Belgique, 1856, page 108)
    • Un dur métier dis-je ! de haler sur la bricole durant trois mois, de recevoir l'eau jusqu'aux aisselles dans les rapides, de guider cette chaîne de trente-deux « coupons » avec la perche ferrée, de « chorer » qu'il disaient. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Régionalisme) (Vieilli) (Normandie) Marcher lentement de souffrance ; couver une maladie ; sommeiller péniblement.
  3. (Régionalisme) (Vieilli) (Normandie) Exciter un chien contre...

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Édouard Le Héricher, Normandie scandinave: ou, Glossaire des éléments scandinaves du patois normand, 1861, p.51
  • Louis François Du Bois, Glossaire du patois normand, 1856, p.78