chuchotement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1579) De chuchoter, avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
chuchotement chuchotements
\ʃy.ʃɔt.mɑ̃\
Le chuchotement de la phrase "J'aime bien l'école" par un enfant de 9 ans.

chuchotement \ʃy.ʃɔt.mɑ̃\ masculin

  1. Action de chuchoter.
    • Pendant les deux ou trois minutes de chuchottemens qui servirent de préliminaires à l’examen solennel que devait subir le candidat […] — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, tome 2, 4, 1833)
  2. Bruit fait par cette action.
    • Enfin, en ces temps particulièrement bruyants médiatiquement, de nombreux fans d’Arte y apprécient les silences et chuchotements, et l’absence d'émissions et de jingles criards. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 28 septembre 2022, page 10)
    • Un rideau de velours grenat s’abaissait lentement, cependant que s’atténuait la lumière et que bruissaient les derniers chuchotements. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 82)
    • La fin ressemblait plus à un épuisement qu’à un arrêt —un diminuendo où le martèlement du rythme se changea en un chuchotement qui se prolongea bien au-delà du vrai silence où il finit par se fondre. — (Henry Miller, L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Ses pieds s’enfonçaient dans les feuilles mortes comme dans une eau bruyante et, pendant quelques minutes, ce grand chuchotement bavard l’empêcha de réfléchir. — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 22)
    • Héloïse dit et redit son chapelet. Les grains cliquettent de minute en minute et sans relâche, le chuchotement rapide des oraisons s’allonge. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les bruits de la brousse —craquements, caquètements, craquètements, cliquètements, coassements, croassements, criaillements, couinements, chuchotements— forment un langage secret. — (Pierre Cappelaere, Kenya : Safaris, ethnies et politique, L’Harmattan, Paris, 2004)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]