ci-devant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Composé de ci et de devant.

Adverbe [modifier le wikicode]

ci-devant \si.d(ə.)vɑ̃\

  1. (Archaïsme) Précédemment ; ci-dessus.
    • Comme nous avons dit ci-devant.
  2. (Archaïsme) Autrefois.
    • Les Tribunaux de ce département sont placés à Libre-Ville, ci-devant Charleville, Sedan, Réthel, Roc-Libre, ci-devant Rocroy, Attigny & Buzancy. — (Almanach national de France, impr. Testu, Paris, an II, page 234)

Adjectif [modifier le wikicode]

Invariable
ci-devant
\si.d(ə.)vɑ̃\

ci-devant \si.d(ə.)vɑ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (Archaïsme) Ancien.
    • C’étaient, bien au contraire, des ci-devant malades que le saint avait guéris miraculeusement et qui, en reconnaissance, venaient le servir ainsi chaque année. — (Charles Deulin, « Les Trentes-Six Rencontres de Jean du Gogué », in Cambrinus et autres Contes, XIXe siècle (1874?))
    • Elle a des couilles au cul, la ci-devant fille à papa, comme son père. Sainte Geneviève et Jeanne Hachette peuvent aller se rhabiller. — (Willy Georges, KGB et le cul de Diane, Éditions Publibook, 2010, page 66)
  2. (En particulier) (Histoire) (France) Qualifiait les nobles déchus de leurs titres par la Révolution.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
Masculin
et féminin
ci-devant
\si.d(ə.)vɑ̃\

ci-devant \si.d(ə.)vɑ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Ancien noble, après l’abolition des privilèges lors de la Révolution française.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]