cimier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de cime avec le suffixe -ier.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cimier cimiers
\si.mje\
Cimier Bamoum

cimier \si.mje\ masculin

  1. Ornement qui forme la cime d’un casque, ou plus généralement de tout couvre-chef.
    • En jetant les yeux sur son casque, on en voyait sortir, à travers une couronne de comte qui en formait le cimier, un bras nu levant une épée nue. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Il avait les cheveux rasés à l’exception d’une raie sur le milieu de la tête qui faisait l’effet du cimier d’un casque. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Mariées, elles entouraient leur tête d’un mouchoir de couleur, surmonté d’un cimier de toile blanche. — (Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, ch. 9, 1867)
  2. (Botanique) Partie supérieure d’un arbre.
  3. (Héraldique) Figure qui se place au-dessus du timbre.
    • Nous portons de gueules à une bande de sable chargée de quatre besants d’or, et à chaque quartier une croix d’or patriarcale, avec un chapeau de cardinal pour cimier et les fiocchi pour supports. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les armes du nouveau gentilhomme étaient « d’azur à la fasce d’or et pour cimier : lion issant d’argent, tenant en ses pattes une boule du même et d’un torty d’or et d'azur ». — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
  4. (Boucherie) Pièce de bœuf charnue prise sur le quartier de derrière.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « cimier »

Références[modifier le wikicode]