claussénite

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : claussenite

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1845) Nommée par le géologue et minéralogiste français Armand Dufrénoy[1], probablement en l’honneur du collectionneur et naturaliste danois Peter Claussen[2]. Dufrénoy l’appelle originalement claussenite.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
claussénite claussénites
\klo.se.nit\

claussénite \klo.se.nit\ féminin

  1. (Minéralogie) (Désuet) Gibbsite (ou gibsite).
    • L’hydrargylite provient d’Achmatowsk près Slatoust dans l’Oural ; la claussénite, de Mariana : au Brésil, est une variété d’hydrargylite. — (Pehr Adolf de Bonsdorff[3], « Hydrate d’alumine », in Théophile-Jules Pelouze, Edmond Frémy, Traité de chimie générale, analytique industrielle et agricole, tome deuxième : Chimie inorganique II, Victor Masson et Fils, Paris, 1862, p. 648)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Armand Dufrénoy, Traité de minéralogie, tome ii, 1845, p. 349
  2. Albert Huntington Chester, A Dictionary of the Names of Minerals, John Wiley and Sons, New York (NY), 1896, p. 60
  3. Pehr Adolf von Bonsdorff