clinique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif) (1696) Du latin clinicus (« alité, relatif au lit du malade »).
(Nom commun) (1626) Du latin clinice (« médecine exercée près du lit du malade »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
clinique cliniques
\kli.nik\

clinique \kli.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a lieu auprès du lit des malades.
    • En plus des expériences cliniques avec narcose mixte et barbiturique, nous avons voulu étudier électroencéphalographiquement l'action du R sur le sommeil barbiturique. (Acta anaesthesiologica Belgica, vol. 7 à 10, p.175, Société belge d'anesthésie et de réanimation, Brussels, 1956)
    • L’échographie s’intègre dans la démarche diagnostique, comprenant l’examen clinique et, sauf cas particuliers, la mammographie à tous les stades de la prise en charge de la patiente en sénologie. (René-Charles Rudigoz, Échographie et écho Doppler en gynécologie, page 164, Masson, 2004)
  2. Qui a la sécheresse des diagnostics médicaux.
    • — Faut pas faire attention, Théo est une brute née de la guerre.
      — En langage clinique, on appelle ça un paranoïaque, en langage militaire un brigadier.
      (Michel Audiard, Un taxi pour Tobrouk, 1961)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

clinique \kli.nik\ féminin

  1. Enseignement qui se fait auprès du lit des malades.
    • Cours de clinique.
    • Chef de clinique.
    • Clinique médicale.
    • Clinique chirurgicale.
    • Clinique des maladies mentales.
    • Clinique ophtalmologique.
  2. (Par extension) Équipe de cliniciens.
    • L’échographie cardiaque transthoracique (présence de valves remaniées ou/et de végétations) et les hémocultures confirment le diagnostic évoqué par la clinique : streptococcémies, staphylococcémies, etc. (Edmond Bertrand, Urgences médicales en Afrique, De Boeck Supérieur, 2005, p.7)
  3. (Par métonymie) Établissement dans lequel se donne cet enseignement ou dans lequel on opère, on soigne, ou on fait des examens médicaux.
    • Ah docteur! Je rentre de la clinique. On m'a opérée de la cataracte. Bien sûr, ce n'est pas une anesthésie générale. Mais je ne me sens pas très stable. (Jean-Paul Schneck, Les contes d'un médecin généraliste ordinaire L'Harmattan, 2002, p.118)
Note[modifier]
En France, on appelle généralement clinique un établissement privé et hôpital un établissement public. (source à préciser)

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]