clouage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De clouer avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
clouage clouages
\klu.aʒ\
Statue qui représente le clouage d'un supplicié sur un madrier.
Deux clouages aux échecs : du cavalier blanc (qui exposerait sa reine en se déplaçant) et du cavalier noir (déplacement interdit)

clouage \klu.aʒ\ masculin

  1. Action de clouer, de fixer par un ou des clous.
    • Le clouage se faisait autrefois avec des clous forgés à la main et en général c'était des clous à large tête. La rouille superficielle, les faisait adhérer fortement à la volige. — (Yves-Marie Froidevaux, Techniques de l'architecture ancienne: construction et restauration, Editions Mardaga, 2001, p. 66)
    • De même que les femmes peuvent prendre part aux diverses tâches, en principe masculines, de l'élevage, les hommes peuvent prêter leur concours à la confection du vêtement: clouage des peaux sur le mur de l'habitation, préparation des décoctions d'écorce, récolte de l'herbe pour le fourrage des mocassins (…) et même quelquefois, raclage des peaux. — (Yves Delaporte, Le vêtement lapon, Paris : chez Peeters, 2004, p. 663)
    • Des plaques de tôle estampées, clouées à la presse, ont permis la fabrication industrielle de fermes assemblées par connecteurs à dents. Par rapport aux systèmes de clouage ordinaires, ce système-ci demande beaucoup moins de travail. — (Thomas Herzog, Construire en bois, PPUR presses polytechniques, 2005, p. 113)
  2. (Construction) Stabilisation d'un ouvrage par ajout d'éléments rigides.
    • On donnait le nom de pistolet aux pièces de buis qui sortaient en arrière du plancher de la dunette pour servir au clouage des planches qui couvraient les galeries de vaisseaux, lorsqu'elles étaient saillantes en dehors. — (Jean-Baptiste-Philibert Willaumez, Dictionnaire de marine avec huit planches, Paris, 3e éd., 1831, p.449)
  3. (Construction) Clouage de sol.
    • Le clouage des sols en soutènement présente deux limitations dans ses applications : il ne peut être utilisé que pour des sols hors nappe ou à l'abri d'un rabattement de nappe ; par ailleurs, les conditions de sol doivent permettre d'assurer à court terme la stabilité locale du sol pendant les phases intermédiaires d'excavation. — (François Schlosser & Philippe Unterreiner, Renforcement des sols par inclusions, Techniques de l'Ingénieur, n°C 245 , p. 17)
    • Les risques de rupture d'un confortement par pieux ou barrettes se situent:[…]
      — dans le sol, si un glissement se produit en profondeur sous l'ouvrage (insuffisance de fiche des pieux), en aval si le clouage est placé trop en amont sur le versant, en amont si le clouage est placé trop en aval sur le versant.
      — (Jean-Louis Durville & Gilles Sève, Stabilité des pentes : Glissements en terrain meuble, Techniques de l'Ingénieur, n° C 254, p. 15)
  4. (Jeu d’échecs) Situation dans laquelle une pièce menacée ne peut pas se déplacer sans exposer une pièce de plus grande valeur à une capture, ou alors n’a pas le droit de se déplacer car sinon elle exposerait son roi à un échec.
    • Le clouage est la combinaison la plus fréquemment employée aux échecs. — (James Eade, ‎Vincent Moret, Les Echecs Pour les Nuls, 2010)
    • C'est un clouage relatif, le Cavalier a parfaitement le droit de partir mais, normalement, on n'échange pas la Dame (10 points) contre le Fou (3 points). Mais, c'est vous qui voyez ! Du coup, les Blancs ont un objectif : jouer sur le clouage. — (Alain Benlolo, Les échecs faciles: 30 leçons pour bien débuter, éd. ToutpourlesEchecs, 2014, p. 55)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « clouage »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]