clouer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De clou, avec la désinence -er.
(1170-80) cloer (la vie de saint Gilles).

Verbe [modifier le wikicode]

clouer \klu.e\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Fixer avec des clous.
    • Cette pièce était meublée d’un petit lit de fer, […] ; en face de la couche, une table, […], et un prie-Dieu au-dessus duquel était cloué un Christ ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Clouer des tentures de portes, de fenêtres. - Clouer des planches, des lattes, des ardoises. - Clouer une caisse.
  2. (Par extension) Fixer d’une manière quelconque un objet contre un autre, sur un autre.
    • Par le soleil qui nous éclaire ! sans la honte qui me retient, je te clouerais en terre avec mon javelot ; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820))
  3. (Figuré) Assujettir quelqu’un, le fixer dans une résidence, un état, une position.
    • […] ; mais il avoua pourtant que, deux ans auparavant, […], il avait été tout à coup attaqué d’une paralysie qui l’avait cloué dans son lit jusqu’à ce que des remèdes appliqués selon les prescriptions de Rébecca, […], lui eussent rendu en quelque sorte l’usage de ses membres. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Une lettre type suffit, élaborée avec le tribunal de grande instance de Bobigny, qui évite d’avoir à passer par la case police des frontières après des heures de vol – ce qui en dissuadait plus d’un. Autre solution : clouer au sol les récidivistes. — (Pascale Krémer, Catherine Rollot, « Les passagers agités, plaie du transport aérien », Le Monde. Mis en ligne le 8 décembre 2017)
    • Il est cloué sur son ouvrage, sur ses livres. - Il est toujours cloué à son bureau.
  4. (Jeu d’échecs) Attaquer une pièce adverse de façon à créer un clouage.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Bourguignon[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin claudere (« fermer »). Variante dialectale de l’ancien français cloer ayant donné clore en français.

Verbe [modifier le wikicode]

clouer \Prononciation ?\

  1. Enclore.[1]

Références[modifier le wikicode]

  1. Thomas Joachim Alexandre Prosper Mignard, Vocabulaire raisonné et comparé du dialecte et du patois de la province de Bourgogne, page 116, 1870, Aubry. « Clouer. — Enclore (du latin claudere), clouer sa vigne, c’est-à-dire l’entourer de quelque palissade ou la clore de murs. (Cout. de Beaune, 1270.) »