coffin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin cophinus (« panier ») → voir couffin.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
coffin coffins
\kɔ.fɛ̃\
Trois exemples de coffins.

coffin \kɔ.fɛ̃\ masculin

  1. Récipient ayant un bout pointu, contenant de l’eau et dans lequel le faucheur transporte sa pierre à aiguiser. Le côté pointu permettait de planter l'objet dans le sol pour éviter que l'eau ne se renverse. Il existait des modèles sans eau dit "sec". Ils sont généralement en bois, mais aussi en corne, parfois en métal.
    • L’iconographie médiévale représente à de nombreuses reprises des faucheurs qui portent pratiquement tous un coffin. — (Pascal Reigniez, L’outil agricole en France au Moyen Âge, 2002)
    • Avant de manier sa grande faux, le grand-père aiguisait la lame avec une pierre en forme de losange effilé qui reposait dans un auguet, qu’ailleurs on appelle coffin ou coué quand il est en bois. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 331).

Synonymes[modifier le wikicode]

étui :

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin cophinus (« panier »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
coffin
\ˈkɒfɪn\
coffins
\ˈkɒfɪnz\

coffin \ˈkɒfɪn\

  1. Cercueil.
    • Well, the funeral sermon was very good, but pison long and tiresome; and then the king he shoved in and got off some of his usual rubbage, and at last the job was through, and the undertaker begun to sneak up on the coffin with his screw-driver. — (Mark Twain, The Adventures of Huckleberry Finn, chapitre 27 ; régionalisme)

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Picard[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

coffin \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de cofin.

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I