colin-maillard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du nom de Jean Colin-Maillard, guerrier du pays de Liège, qui aurait continué à se battre, guidé par ses écuyers, après avoir eu les yeux crevés.

Nom commun [modifier le wikicode]

colin-maillard \kɔ.lɛ̃.ma.jaʁ\ masculin singulier invariable

  1. Jeu où l’un des joueurs, que l’on appelle colin-maillard, a les yeux bandés et cherche les autres à l’aveuglette, jusqu’à ce qu’il en saisisse un, qu'il doit nommer. S’il réussit, ce dernier prend la place du colin-maillard et le jeu reprend.
    • Les jeux commençaient peu après la grand’messe, au champ de foire, entre les gamins du village : c’étaient la course en sac et la course aux œufs, le colin-maillard et le mât de cocagne. — (Pierre-Henri Simon, Celle qui est née un dimanche, 1952)
    • Il lui semblait que le goulot de la capricieuse amphore lui glissait entre les doigts comme un écolier qui joue au colin-maillard — (Alexandre Dumas, La Princesse Flora, Éditeurs Michel Lévy Frères, 1871, Chapitre II, p. 28).
  2. (Figuré) Personne qui cherche au hasard.
    • [...] convaincu enfin que tout est parfaitement illusoire, puisque, dans sa course à la connaissance, ce colin-maillard, il n'emprisonne jamais que son pérenne et fastidieux moi [...] — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 215-216)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]