colmater

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1820) Dénominal de colmate, « terre servant à combler », issu de l’italien colmata (« comblée ») de colmare (« combler »).

Verbe [modifier le wikicode]

colmater \kɔl.ma.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se colmater)

  1. (Agriculture) Combler un bas-fond, habituellement immergé, au moyen de terres prises dans des lieux plus élevés et que l’on fait charrier et déposer par les eaux elles-mêmes.
    • Les Romains avaient un port à l'embouchure de L'Aa près de Saint-Omer, cet estuaire est aujourd'hui complètement ensablé, colmaté et cultivé. — (J. Bourde, Les Trav. publ.,t. 2, 1929)
  2. Combler par sédimentation, par dépôt progressif.
    • Conduit qui se colmate.
  3. (Figuré) Calfater, calfeutrer, empêcher un flux, boucher un trou.
    • J'avais envie de vomir, il fallait que je sorte ou que je me colmate l'estomac — (Christine Marsan, Violences en entreprise: Comment s'en sortir ?, 2006)
    • Puis c'est le printemps et tu as beau colmater de ton mieux toutes les fissures de ta hutte de terre, quand il pleut, l'eau te pisse sur la tête. — (Mordecai Richler, Solomon Gursky, traduit de l'anglais (Canada) par Lori Saint-Martin & Paul Gagné, Éditions du Sous-sol, 2016, chap.7)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]