colporter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin comportare (« assembler, porter en un même lieu »), le moyen français colporter, porter a col (« porter sur les épaules, autour du cou ») est un composé de col et de porter qui a servi pour dissimiler comporter et colporter.

Verbe [modifier le wikicode]

Preziosi - Cherry peddler, 1869.jpg

colporter \kɔl.pɔʁ.te\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Commerce) Vendre à domicile.
    • Il me montra les quartiers populeux où quinze ans plus tôt il colportait des savonnettes. — (Simone de Beauvoir, Les Mandarins, 1954, p. 423)
  2. (Commerce) Vendre à la criée, en particulier des journaux et périodiques.
    • Dans les grandes artères retentissaient les cris des vendeurs de journaux, qui colportaient dans la banlieue les éditions du soir. — (R. Martin du Gard, Les Thibault, L'Été 1914, 1936)
  3. Répandre en la racontant, une nouvelle, une histoire, dans les divers endroits où l’on va.
    • Cependant, si de pareils bruits se colportaient, ce n’était pas sans raison. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Tous les cancans partent de là. Les menus faits y sont grossis, allongés, puis colportés de quaroye en quaroye. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • ... les formules que nous y colportons impliquent des signifiés absent ou différents. — (Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques, page 169, Librarie Plon, 1955)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Occitanie) : écouter « colporter »

Références[modifier le wikicode]