commandant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin commandant
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃\
commandants
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃\
Féminin commandante
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃t\
commandantes
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃t\

commandant \kɔ.mɑ̃.dɑ̃\

  1. Qui commande dans une place, ou qui commande des troupes, une troupe, un bâtiment de guerre.
    • Les officiers commandants.
    • Capitaine commandant.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin commandant
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃\
commandants
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃\
Féminin commandante
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃t\
commandantes
\kɔ.mɑ̃.dɑ̃t\

commandant \kɔ.mɑ̃.dɑ̃\ masculin

  1. Personne en charge d’un commandement.
    • Le hasard nous fit rencontrer le commandant du croiseur-école Danois « Hemjdal », le capitaine de Frégate Godfred Hansen, qui fut un des compagnons d’Amundsen lors de son expédition du passage du Nord-Ouest. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Un commandant de place.
    • Le commandant du corps d’armée.
    • Le commandant en chef.
    • Le commandant du bord, en parlant d’un navire.
  2. (Militaire) Grade donné à un officier supérieur situé entre son supérieur hiérarchique, le lieutenant-colonel, et son subordonné, le capitaine, dans certaines armes et dans les services de l’armée de terre et dans l’armée de l’air, en France. Le code OTAN : OF-3.
    • Tristan voit un commandant qui fut à Perthes et qui, une fois de plus, incrimine l’état-major, l’automaticité rigide des ordres, imposant de loin une attaque qu'on jugerait sur place stérile et mortelle. Ce commandant perdit 400 hommes de son bataillon. (Michel Corday, L'envers de la guerre : journal inédit 1914-1916, Flammarion, 1932, p.137)
    • Devant moi se tenait un commandant de paras en uniforme de « camouflage » et béret bleu. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  3. Grade donné à un officier supérieur situé entre son supérieur hiérarchique, le lieutenant-colonel, et son subordonné, le capitaine, dans certaines administrations.
    • Un commandant des sapeurs-pompiers, des douanes.
  4. Officier de police sous les ordres d’un commissaire de police et supérieur hiérarchique d’un capitaine.
    • Un commandant de police.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Code OTAN OF-3 :

Autres :

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe commander
Participe Présent commandant
Passé

commandant \kɔ.mɑ̃.dɑ̃\

  1. Participe présent de commander.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

commandant masculin \ko.mɑn.dɑnt\

  1. Commandant.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]