comme si de rien n’était

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

comme si de rien n’était \Prononciation ?\

  1. Comme s'il n'y avait aucun problème, sans s’en préoccuper.
    • En dépit de sa souffrance, Tartarin souriait et menait paisiblement sa même vie, comme si de rien n’était. — (Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon)
    • « La preuve que la vie et la mort sont une même chose, c’est que je me promène dans cette chambre et que je vais téléphoner à Praline, parce que je continue à remuer comme si de rien n’était, alors qu’en effet rien n’est. » — (Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu follet (1931))
    • Ce tas de cochons bien tranquilles chez eux avec leurs petites affaires, leur travail, comme si de rien n’était !... — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 110)
    • On continua à se goinfrer — c'était l'heure des petits fours —, à s’arsouiller bourgeoisement et à pétuner comme si de rien n'était. — (Jean-François Coatmeur, Une écharde au coeur, Albin Michel, 2010)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « comme si de rien n’était [Prononciation ?] »
  • France (Vosges) : écouter « comme si de rien n’était [Prononciation ?] »
  • France (Lyon) : écouter « comme si de rien n’était [Prononciation ?] »