comme un sourd

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Utilisée dès le XVIe siècle avec le verbe frapper, cette locution a vu son usage étendu à d’autres verbes ayant un lien avec l’effort.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
comme un sourd
\kɔ.m‿œ̃ suʁ\
comme des sourds
\kɔm de suʁ\

comme un sourd \kɔ.m‿œ̃ suʁ\

  1. Très fort, de toutes ses forces, sans aucune modération, voire de façon déraisonnable.
    • Il est prompt comme un diable, & frappe comme un sourd. — (Philippe Quinault, La Comédie sans comédie, acte I, scène 1, 1654)
    • [...] il fallait le voir déguisé, à ce qu’il croyait, en diable vert !... et tapant comme un sourd ou plutôt comme un diable qu’il était ; il était vraiment tapageur, et formait un contraste frappant avec ses cousins les princes Louis et Napoléon !... — (Laure Junot d'Abrantès, Mémoires de Madame la duchesse d'Abrantès, tome XI, Mame-Delaunay, Paris, 1833, p. 59)
    • Jugand, les yeux rouges de colère, cognait comme un sourd sur le volant de la camionnette. — (Emmanuel Grand, Terminus Belz, Liana Levi, 2014)
    • J’ai travaillé comme un damné pour oublier,
      J’ai travaillé comme un sourd, pour garder mon amour.
      — (Texte écrit par le personnage de Serge Pillardosse dans le film Mammuth, de Gustave Kervern et Benoît Delépine, 2010)
    • J’ai travaillé comme un sourd pour arriver à ça. — (Philippe Djian, Zone érogène, Bernard Barrault, 1984)
    • Prolo premier a marné toute la semaine comme un sourd pour ça… pour rien, des clous… — (Maurice Raphaël, Ainsi soit-il, Éditions du Scorpion, 1948)
    • Nous poussons tout droit, comme des sourds : il faut couper l'attaque de sa base de départ. — (René Bardel, Quelques-uns des chars - 1939-1940, Arthaud, 1943)
    • Raffût dans le coucou ennemi : le pilote rentre la tête dans les épaules et pique comme un sourd, droit devant lui. — (Lieutenant Marc, Notes d'un pilote disparu 1916-1917, Hachette, 1918)

Traductions[modifier le wikicode]