commissaire-priseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir priseur (« qui fixe un prix ») et commissaire (« agent de l'État »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin commissaire-priseur
\kɔ.mi.sɛʁ.pʁi.zœʁ\
commissaires-priseurs
\kɔ.mi.sɛʁ.pʁi.zœʁ\
Féminin commissaire-priseuse
\kɔ.mi.sɛʁ.pʁi.zøz\
commissaires-priseuses
\kɔ.mi.sɛʁ.pʁi.zøz\

commissaire-priseur masculin (équivalent féminin : commissaire-priseuse)

  1. Officier ministériel titulaire d'une charge, garant de la régularité des ventes publiques aux enchères.
    • Oh ! me dit le commissaire-priseur, tout cela était bien rococo. » Mot épouvantable qui flétrissait toutes les religions de mon enfance. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • La première Société de commissaires-priseurs spécialisés dans l'art, la Stockholms Auktionsverk, a été créée en Suède le 27 février 1647.
    • « J’ai retiré une Lukas, qui à 180 € n’avait pas trouvé preneur », confirme la commissaire-priseuse. — (Pascal Salciarini, Lettres et manuscrits : enfin le vrai prix !, Vosges Matin, 24 novembre 2017)
    • La société d’exercice libéral à responsabilité limitée « SELARL Boissinot, commissaire-priseur judiciaire », constituée pour l’exercice de la profession de commissaire-priseur judiciaire, est nommée commissaire-priseuse judiciaire à la résidence de Poitiers (86), en remplacement de Me Pierre Segeron. Me Bénédicte Boissinot est nommée commissaire-priseuse judiciaire associée. — (Nomination de Me Bénédicte Boissinot, commissaire-priseuse judiciaire à Poitiers, commissaires-priseurs.com, 18 décembre 2014)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]