concours

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin concursus.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
concours
\kɔ̃.kuʁ\
Un concours de pinsons (2).

concours \kɔ̃.kuʁ\ masculin

  1. Action de tendre vers un même but, de coopérer.
    • Quand j’essayais d’en apprendre plus, Jean-Paul me répondait que l’important était de savoir que l’on pouvait faire confiance à Marc, et que le concours d’un indic’ fiable était trop important pour risquer de le perdre. — (Maxime Petit, L'Indic, 2013, page 29)
    • L’humidité ne favorise la végétation que par le concours de la chaleur.
    • Le concours des deux chambres est nécessaire à la confection des lois.
    • Cette mesure exige le concours de l’autorité civile et de l’autorité militaire.
    • Prêter son concours, apporter son concours.
  2. Réunion ; rencontre ; rassemblement.
    • Chez tous les animaux dont il a été question précédemment, le concours de deux individus de sexe différent est indispensable pour donner naissance à une nouvelle génération. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pages 496-519))
    • Parmi un concours de peuple considérable — estimé à 150 000 personnes — , la cérémonie serait présidée par S. Em. le cardinal Villeneuve, archevêque de Québec, légat de Sa Sainteté le pape Pie XII, entouré de nombreux évêques et archevêques : […]. — (Maurice Lelong, Célébration du fumier, Le Jas du Revest-Saint-Martin (Haute-Provence) : chez Robert Morel éditeur, 1966, page 153)
    • Depuis un siècle, ces concours de pinsons n’ont guère variés, à ceci près qu’on ne les prive plus de la vue ; les pinsons sont désormais entraînés à chanter par imitation d’un ou de plusieurs chanteurs. — (Marie Cegarra, Pierre Pierrard, Les Fils du sang: Coqs combattants du Nord, 1992)
    • Un comédien c'est une vocation, un métier qui s'apprend, c'est un choix de vie. Un acteur c'est une personnalité, forte en général, prise et mise au service du cinéma par un concours de circonstances. — (Alain Delon, Le Monde, 18 juin 2003)
    • Le concours d’événements si extraordinaires ne peut aisément s’expliquer.
  3. Affluence de monde en quelque endroit.
    • Le bruit et le tumulte, qui accompagnent toujours un grand concours d’hommes rassemblés dans la même localité et qui ont été agités par les mêmes événements, furent maintenant remplacés par le bourdonnement éloigné des groupes divers […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […]; les places et les rues attenantes, […], étaient, quoiqu’il fût minuit, encombrées de populaire.
      Tout ce concours menaçant, pressé, bruyant, ressemblait, dans l’obscurité, à une mer sombre et houleuse dont chaque flot faisait une vague grondante ; […].
      — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre I)
    • Tumultueux concours de monde aux abords de l’embarcadère, gens qui partent et gens qui regardent partir, recrutés parmi la population cosmopolite de Bakou. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Ce dimanche-là, vers cinq heures, quand la chaleur tomberait un peu, on devait poser la première pierre, une solennité véritable, honorée par la présence des autorités, et dont elle serait la reine applaudie, au milieu d’un concours énorme de population. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre XIV)
  4. (Géométrie) Situation d’intersection commune de plusieurs droites.
    • L'objectif de ce texte est de produire plusieurs démonstrations du concours des hauteurs d'un triangle du plan euclidien. — (Daniel Perrin, le concours des hauteurs d'un triangle, Université Paris-Sud)
  5. Épreuves mettant en compétition des candidats (individus, groupes, entreprises, des cabinets d'architectes pour la réalisation d'un bâtiment, par exemple), pour un nombre de places fixé d'avance, pour obtenir un prix ou pour établir un classement honorifique.
    • Le Gouvernement a renouvelé pour la dixième fois, en 1865, le grand concours biennal de composition musicale, institué par l'arrêté royal du 19 septembre 1840. — (Bulletin de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 1865, 34e année, 2e série, volume 20, page 326)
    • Certaines communes, écrivait le préfet, à l'occasion des fêtes patronales, ou de manifestations agricoles, ont, à leur programme de réjouissances, des concours de buveurs de cidre ou autres boissons. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La maison est toujours pleine de monde, des repas avec animation, des concours de rummikub, de boules, des conférences, la chorale, le club informatique, le karaoké… — (Les meilleures Maisons pour personnes âgées de votre région : Ile-de-France, Senior Plus, 2005-2006)
    • C’est vrai qu’il avait oublié ce foutu concours ! Pourtant, il aurait bien dû y penser, avec toute cette blanchaille qui giclait autour de la barque, à croire que les poissons étaient devenus fous. — (Alain Demouzon, La Pêche au vif, 1977, chapitre 1)
    • Concours général ou grand concours, lutte par classes respectives entre les meilleurs élèves des lycées de Paris et ceux des départements.
    • Concours agricoles généraux, régionaux ou départementaux, Exposition des produits de l’agriculture ou de l’élevage, à la suite de laquelle ces produits sont primés et les producteurs récompensés.
  6. (En particulier) (Éducation) Épreuve scolaire pour être reçu étudiant dans une école.
    • Dans le courant de 1914, il avait interrompu ses études, sur les conseils du directeur du collège, qui ne l'estimait pas de santé assez robuste pour affronter le difficile concours, et la guerre l'avait surpris à Biarritz , où il villégiaturait. — (Un héros de la France : Guynemer, Paris : éditions Jean Cussac, anonyme, s.d (1918))
    • A l'époque, j'étais en Maths spé et, pendant les concours, rendant ma copie (vide) au bout de l'heure légale à partir de laquelle chaque candidat pouvait user de son libre arbitre pour quitter la salle, je me précipitais à la Vidéothèque de Paris, […]. — (Yann Moix, « Mon cinéma », dans La règle du jeu n° 23, Paris, octobre 2003)
  7. Participation ou contribution à une action ou un projet.
    • Le banquier ayant le devoir de s’informer est fautif s’il consent des concours avec des documents comptables non assortis du visa du commissaire aux comptes ou lorsqu'il ne prend pas connaissance de leur rapport. — (André Buthurieux, Responsabilité du banquier, chez l’auteur/TheBookEdition, 2012, page 97)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe concourir
Indicatif Présent je concours
tu concours
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Impératif Présent (2e personne du singulier)
concours

concours \kɔ̃.kuʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de concourir.
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent de concourir.
  3. Deuxième personne du singulier de l’impératif de concourir.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • concours sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin concursum, supin du verbe concurrere (« courir ensemble ») de con- et currere (« courir »).

Nom commun [modifier le wikicode]

concours

  1. Concours.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 94,3 % des Flamands,
  • 97,7 % des Néerlandais.


Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]