conduite de Grenoble

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De conduite et Grenoble. L’expression est attestée dans le grand dictionnaire historique de Moréri (1759). Celui-ci propose l’étymologie suivante : Le Dauphiné a produit plusieurs hommes de lettres & on dit qu’en général les Dauphinois sont spirituels. Richelet les a maltraités dans son dictionnaire. Ce fut l’effet d’une aventure très-désagréable qu’il essuya à Grenoble après y avoir perdu un procès & d’où est venu le proverbe de la conduite de Grenoble .

Locution nominale [modifier le wikicode]

conduite de Grenoble féminin

  1. (Figuré) Réception hostile, sous les huées de la foule[1].
    • Bien que des électeurs (?) au nombre de quinze cents environ, eussent été spécialement requis par les soins de la Sûreté générale, afin d’organiser une chaude réception, la cérémonie se termina d’une façon assez piteuse pour son Excellence, qui se souviendra longtemps de la conduite de Grenoble qui lui fut faite. — (Le Républicain, 24/04/1902)
    • Et comme l’intimidation est devenue dans le chef de certains une forme de "construction collaborative de l’encyclopédie", je n’imagine que trop bien la conduite de Grenoble qu’ils réserveraient à l’admin qui, le cas échéant, prendrait l’initiative de restaurer la dernière version de l’article pour une nouvelle PàS technique.— (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_utilisatrice:Esprit_Fugace&curid=595991&diff=108753819&oldid=108753662)

Références[modifier le wikicode]