confins

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin confinia (« extrémités communes de deux territoires, voisinage », pluriel de confinium) via l’ancien français confin (cas régime pluriel). Attesté dans son sens premier par le Dictionnaire de l’Academie francaise depuis 1694, acception figurée depuis 1835.
Apparenté au portugais confins, à l’italien confine et à l’espagnol confín signifiant « frontière ».

Nom commun [modifier]

confins \kɔ̃.fɛ̃\ masculin pluriel

  1. Limites d’un pays, d’un territoire.
    • Sur les confins d’un état.
    • Les confins d’un diocèse.
    • On met les cimetières aux confins des communes. Chacun chez soi ! — (San Antonio, Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
  2. (Figuré) Endroits les plus éloignés, les plus reculés.
    • D'autres auteurs ont été plus loin dans le domaine des suppositions. C'est des confins de l'Europe que ceux-ci font venir les Américains, qui auraient alors emprunté pour chemin un immense continent aujourd’hui disparu : l'Atlantide. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.15)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Portugais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin confinia.

Nom commun [modifier]

confins \Prononciation ?\ masculin pluriel

  1. Frontière, limite, confins.

Synonymes[modifier]