conformiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIe siècle) Emprunté de l’anglais conformist (« qui professe la religion officielle »), dérivé de conform (« conforme »), d’origine française.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
conformiste conformistes
\kɔ̃.fɔʁ.mist\

conformiste \kɔ̃.fɔʁ.mist\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Celui, celle qui fait profession de la religion de l’église anglicane.
  2. (Par extension) Personne qui adopte une conduite conforme à celle qui est aux usages du milieu où elle vit.
    • C’est un conformiste limite psychorigide.
    • Car qu’est-ce qu’un/qu’une conformiste ? De l’enfer inconscient. C’est quelqu’un/quelqu’une qui n’ose pas s’avouer que son désir, c’est l’enfer. C’est pour cela qu’un/qu’une conformiste fonctionne dans la malveillance permanente, la calomnie généralisée sans se rendre compte qu’elles sont la cause de sa jouissance. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, 2001, p. 932)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
conformiste conformistes
\kɔ̃.fɔʁ.mist\

conformiste \kɔ̃.fɔʁ.mist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se conforme en toutes circonstances aux idées reçues, aux façons de vivre en usage dans son milieu, aux coutumes, aux traditions.
    • Une attitude conformiste.
    • De plus, le véritable historien est curieux par nature ; il y a en lui un peu du juge d’instruction. Et, déformation professionnelle, tout silence lui est suspect, car c’est là un refus de répondre. Dès lors ce refus dissimule quelque chose de très important ; c’est donc là qu’il faut creuser. Au contraire, l’historien conformiste n’est alors qu’un banal historiographe, un compilateur docile, et son rôle est très différent. — (Robert Ambelain, Les Lourds Secrets du Golgotha, 1974)
    • « De quelle couleur, cette tomate ? - Bleue », répond l'enfant. Paf ! Une baffe. « Ainsi, rage l'adulte, tu auras une petite idée de ce que j'ai souffert pour devenir conformiste ! » — (Roland Topor, Pense-bêtes, 1992)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]