connivence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin coniventia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
connivence connivences
\kɔ.ni.vɑ̃s\

connivence \kɔ.ni.vɑ̃s\ féminin

  1. Complicité par tolérance et dissimulation d’un mal qu’on doit ou qu’on peut empêcher.
    • Plus la lutte contre les schismatiques s'aggrave, plus l'Église s'acharne contre les juifs, qu'elle soupçonne d'être de connivence avec les hérétiques. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par extension) Entente secrète, intelligence avec quelqu’un.
    • Il se douta que la mère et la fille étaient de connivence, mais comme il n’aimait point les querelles de ménage, il ne souffla mot et sortit pour dissiper sa colère. — (Charles Deulin, Martin et Martine)
    • Elle m’adressa avec les sourcils, les paupières clignées, la bouche avancée, un langage de complicité que je n’espérais pas et qui m’enchanta. Je la vis destinée à la dissimulation, la connivence défendue, enfin le péché. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 80.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]