conseil de révision

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : conseil de revision

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
conseil de révision conseils de révision
\kɔ̃.sɛj də ʁe.vi.zjɔ̃\

conseil de révision \kɔ̃.sɛj də ʁe.vi.zjɔ̃\ masculin

  1. (Histoire) (Militaire) Conseil chargé d’examiner dans chaque canton, lors du recrutement, si les jeunes gens appelés sont propres au service militaire.
    • La loi du 9 juillet 1965 entérine le déclin du conseil de révision au profit des centres de sélection, inversant l’ordre de passage des appelés, et donc également la préséance des deux instances : dorénavant, à partir de 1966, les épreuves de sélection se déroulent avant les opérations du conseil de révision. Et désormais ce dernier est tenu de fonder ses décisions sur les propositions émises auparavant par les médecins des centres de sélection. Finalement, le conseil de révision est définitivement supprimé en 1970 — (Ministère de la Défense, Secrétariat Général pour l'Administration, L'organisation du service militaire, reflet des évolutions de la société française, 2007)
    • De même, en matière de recrutement, le conseil de révision commet un excès de pouvoirs en prononçant sur une question de nationalité élevée devant lui, au lieu de la renvoyer aux tribunaux.—Cons. d'État, 26 juil. 1835, Magne. — (Journal du palais, T.2(F-Y), page 766, 1857)
    • Mais qu'à l'époque tu étais maladivement pudibond. Inconcevable l'idée de comparaître tout nu sous les yeux du conseil de révision. Inimaginable, pour toi, l'idée de te faire examiner. Reluquer. Palper. Insupportable. — (Gerold Späth, Barbarville, traduit de l'allemand par Claude Chenou, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 83)
    • Romain avait 22 ans ; il mesurait exactement un mètre soixante-quatorze, il était même arrivé à atteindre un mètre soixante-quinze sous la toise du conseil de révision, en respirant profondément et en se tenant très droit. — (Guy Marchand, Le soleil des enfants perdus, Éditions Neige/Ginkgo éditeur, 2011, chap. 1)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]