considération

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : consideration

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin consideratio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
considération considérations
\kɔ̃.si.de.ʁa.sjɔ̃\

considération \kɔ̃.si.de.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de considérer, d’examiner d’une façon particulière.
    • […] ; ce ne sont pas des considérations sur l’harmonie de l’Univers (même en personnifiant l’Univers), qui pourront donner aux hommes ce courage que Renan comparait à celui que possède le soldat montant à l’assaut. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.332)
    • Cette considération le plongea dans une sorte d’hébétude douloureuse. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Cela mérite considération, demande une longue considération, beaucoup de considération.
    • Cela est de peu de considération, cela est de peu d’importance, n’est guère à considérer.
    • Cette circonstance doit être de peu de considération pour vous.
  2. Réflexions, observations orales ou écrites. — Note : On ne l’emploie guère que dans les cas indiqués par les exemples suivants :
    • Présenter des considérations à une assemblée, à une commission.
    • Il est entré dans de longues considérations sur ce sujet.
  3. Circonspection ; attention dans la conduite.
    • C’est un homme qui agit sans considération.
  4. Résultat de l’action de considérer, les raisons, les motifs qui, après examen, vous portent à agir de telle ou telle manière.
    • Il adapta ses ambitions à des considérations plus terre à terre comme trouver un petit boulot pour se nourrir. — (Grégoire Nguédi, Voyage entre ciel et terre, page 39, L’Harmattan, 2011)
    • Diverses considérations l’ont porté à cette démarche.
    • Pesez bien toutes ces considérations.
    • Aucune considération ne saurait le retenir.
    • Mettre, faire entrer, prendre quelque chose en considération, en tenir compte.
    • On prendra vos services en considération, on fera entrer vos services en considération.
  5. Estime qu’on a pour quelqu’un.
    • Si l’Allemagne n’a point conquis encore la place qui devrait lui revenir dans le monde économique […], cela tient à ce que, pendant longtemps, ses fabricants crurent qu'il était habile d’inonder le marché avec de la camelote ; bien que la production allemande se soit fort améliorée depuis quelques années, elle ne jouit point encore d’une très haute considération. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.356)
    • Il n’a de considération pour personne.
    • Si l’on vous pardonne, c’est par considération pour votre père.
  6. Marques d’attention particulières qu’obtiennent les talents, les vertus, ou que les dignités et les charges attirent. Elles s'utilisent en particulier dans les formules de politesse par lesquelles on termine les lettres qu’on écrit.
    • C’est un homme de grande considération, qui s’est acquis une grande considération.
    • Il est en haute considération.
    • Cet homme ne jouit d’aucune considération.
    • On n’a nulle considération pour lui.
    • C’est un homme de peu de considération, de nulle considération, sans considération dans le monde.
    • Je suis avec considération, avec une parfaite considération, avec une considération distinguée, avec une haute considération, etc.
    • Veuillez agréer l’expression, recevez l’assurance de ma parfaite considération.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]