consort

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin consors.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
consort consorts
\kɔ̃.sɔʁ\

consort \kɔ̃.sɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) Qui partage le sort. Il ne se dit plus que de l’époux ou l’épouse d’un chef d’État.
    • Le prince consort.
    • La reine consort.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
consort consorts
\kɔ̃.sɔʁ\

consort \kɔ̃.sɔʁ\ masculin

  1. (Politique) Époux ou épouse d’un chef d’État ou de territoire.
    • L’héritier de la couronne et son consort.
  2. (Justice) Celui ou ceux qui ont un intérêt avec quelqu’un dans un procès, dans une affaire civile, etc.
    • On l’a condamné, lui et ses consorts, à payer solidairement.
    • Ce consort peut, en effet, persister dans son inaction. — (Revue trimestrielle de droit civil, Volumes 49 à 50, 1950)
  3. (Figuré) Et cetera, et ainsi de suite.
    • Les baisers furent bruyants, parce que Adèle et consort, peu soucieux du vain claquement d’un simple mouchoir de poche, se mirent à aboyer au lieu de japper. — (Nicolas Vassiliévitch Gogol, Les Âmes mortes, 1842, traduction par Ernest Charrière)
    • Si Monaco ne s’impose pas sur la pelouse du Roahzon Park et enchaîne par une contre-performance à domicile contre le FC Nantes, Mbappé et consort seront sacrés champions au soir de la 32e journée. — (Joffrey Pointlane, « Ligue 1 : Quand le PSG peut-il être champion ? » sur France Football.fr, 2 avril 2018. Consulté le 17 avril 2018)
  4. (Au pluriel) Ceux qui sont liés à un chef de parti, de cabale.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]