contre-transférer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De transférer, avec le préfixe contre-, d’après contre-transfert.

Verbe [modifier le wikicode]

contre-transférer \kœ̃.tʁə.tʁɑ̃s.fe.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Psychologie) Transférer via un contre-transfert.
    • A l’opposé, si l’on se risque à une comparaison difficile avec l’analyste, celui-ci utilise doublement un cadre appelé aussi setting ou baquet analytique — avec des invariants de temps, de rythme, d’assertivité symbolique, de transfert, de contre-transfert (…) qui sont consciemment gradués par l’analyste en fonction du travail de déconstruction et de reconstruction intra-subjective de chaque analysant — et un cadre intra-psychique et poly-topique, constitué par son relief identitaire symbolique qu’il a suffisamment conscientisé, apuré et ordonné — notamment dans le cadre d’une psychanalyse didactique millimétrique et approfondie —, qui lui permettent de sentir et de contre-transférer des interprétations vers l’analysant : clairement, on peut dire que le travail de l’analyste est axé sur la re-subjectivation de l’analysant. — (Christian Nots, Pseudo-subjectivité d’Etat des masses civiques et Subjectivité psychanalytique, 9 août 2004, mise à jour le 11 mars 2007, sur le site www.iihep.com)
    • Si la capacité à transférer depuis sa forme la plus primitive jusqu'à sa forme la plus évoluée, est une mesure de l'analysabilité d'un patient, la capacité à contre-transférer est une mesure de la capacité de l'analyste à analyser. — (site www.epf-fep.eu)

Traductions[modifier le wikicode]