contrepèterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1582) Moyen français contrepéter « rendre un son pour un autre, contrefaire, équivoquer », de contre et péter.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
contrepèterie contrepèteries
\kɔ̃.tʁə.pɛ.tʁi\

contrepèterie \kɔ̃.tʁə.pɛ.tʁi\ féminin

  1. (Linguistique) Jeu de mots consistant à permuter des lettres ou des syllabes dans un énoncé pour en créer un autre plus comique (généralement grivois ou irrévérencieux).
    • La « femme folle de la messe » transformé par Rabelais en « femme molle de la fesse » est le prototype de la contrepèterie.
    • Le Canard enchainé est célèbre pour sa rubrique hebdomadaire de contrepèteries intitulée Sur l’album de la Comtesse.
    • Avec l’expression « femme déçue », on peut faire la contrepèterie « dame fessue ».
    • « Bicyclette » a pour contrepèterie « cybiclette ».
    • Contrairement à son habitude, Marc ne plaisanta pas, ne fit pas de mauvais jeu de mots, ne déguisa pas sa voix, ne commença pas la conversation par une contrepèterie. (Bernar Fauconnier, Kaïros, 1997)

Note :

La contrepèterie est proche de l’anagramme, sauf qu’elle consiste généralement à permuter non pas l’ensemble des lettres mais des phonèmes ou syllabes. Il est habituel de ne pas révéler la « solution » et de la laisser plutôt deviner par l’interlocuteur, dans un but ludique. Explications d’un orfèvre en la matière : [1]
Exemple de contrepèterie par permutation de syllabes : « Au Zambèze, les filles sont belles et gentilles. »
Dans le même genre, la définition elle-même d'une contrepèterie : « L'art de décaler les sons que débite notre bouche. » (Joël Martin)
Exemple de contrepèterie québécoise (vocabulaire et prononciation) : « La flotte de la reine est prête. »

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]