corbeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Corbeau

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom) De l’ancien français corbel, dérivé de corb, corp, du latin populaire de Gaule *corbus, en latin classique corvus, de même sens.
Le sens d’« auteur de lettres anonymes » remonte à l’affaire Angèle Laval qui inonda Tulle de lettres anonymes en 1920. L’affaire inspira le film Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot dans lequel une série de lettres anonymes signées « Le Corbeau » s’abat sur une petite ville française.
(Adjectif) En référence à la couleur des plumes du grand corbeau.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
corbeau corbeaux
\kɔʁ.bo\
Un corbeau sur un arbre. (1)
Un corbeau de bois. (6)
Schéma de principe d’un corbeau. (7)

corbeau \kɔʁ.bo\ masculin (équivalent féminin : corbelle)

  1. (Ornithologie) Nom vernaculaire du grand corbeau (Corvus corax), gros oiseau passereau carnassier à plumage noir et au bec fort et noir.
    • […] un corbeau croassait à la dernière branche desséchée d’un chêne, et les archers montrèrent en riant ce but à Othon, mais le jeune homme répondit que le corbeau était un animal immonde, dont les plumes étaient indignes d’orner la toque d’un franc archer. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • […] ; un corbeau déjà dressé et comment (il buvait du vin), avait jugé bon néanmoins de renoncer aux bienfaits de la civilisation et de reprendre la clé des bois ; […]. (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) (Zoologie) Oiseau d’allure proche du grand corbeau (1) (freux, corneille, choucas, etc.) pouvant appartenir aux genres Corvus et Pyrrhocorax.
    • Toute la journée, un vent aigre a soufflé de l’Ouest ; le ciel est resté bas et triste, et j’ai vu passer des vols de corbeaux (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Au moment de repartir, notre attention est attirée par une nuée de corbeaux s'agitant au-dessus d'un groupe d’êtres humains. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 54)
    • Quelques années plus tard, deux autres répulsifs pour corbeaux sont découverts : la diphénylguanidine et le triacétate de guazatine. Ces produits sont assez strictement limités aux corvidés. (Jean Lhoste, Pierre Grison, La phytopharmacie française: chronique historique, p.29, INRA, 1989)
  3. (Histoire) (XVIe siècle) En temps d’épidémie, personne chargée par les autorités de sortir de la ville les cadavres des pestiférés afin de les réunir dans des fosses.
    • Ce ne sont pas des fossoyeurs. […] Ces hommes en casaquin sont des corbeaux, ainsi nommés à cause de leur croc, par quoi ils crochent dans les morts pour non pas les approcher trop. (Robert Merle, Fortune de France, IX. 1977)
    1. (Désuet) (Populaire) Nom donné quelquefois aux porteurs des morts.
  4. (Désuet) (Péjoratif) Nom donné quelquefois aux prêtres à cause de leurs vêtements noirs.
  5. (Figuré) (Familier) Auteur de lettres ou de coups de téléphone anonymes.
    • Les juges chargés de faire la lumière sur les envois anonymes adressés en 2004 à leur collègue Renaud Van Ruymbeke, ont découvert un deuxième corbeau dans l’affaire Clearstream. (Le Monde, 13 juillet 2006, Gérard Davet, Hervé Gattegno, lemonde.fr)
  6. (Architecture) (Maçonnerie) Pierre, pièce de bois ou de métal, façonnée en console, moindre en hauteur qu’en saillie, encastrée dans la maçonnerie et placée en saillie du nu d’un mur, servant à supporter une charge (poutre, corniche, balcon, etc.).
    • Puis, à mesure que la charpente métallique montait, (,,,) les consoles et les corbeaux se chargeaient de sculptures. (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Bâtière d’ardoises à coyau sur corbeaux calcaires en quart-de-rond. (Le patrimoine monumental de la Belgique : Wallonie, tome 16, page 177, Ministère de la Région Wallonne, ‎1992, Éditions Mardaga)
  7. (Antiquité) Espèce de grappin d’abordage et de pont volant, utilisé par les Romains.
    • Les Romains suppléèrent à cet inconvénient [la supériorité des Carthaginois dans la manœuvre des vaisseaux] par une machine qui fut inventée sur-le-champ et que depuis on a appelée corbeau, par le moyen de laquelle ils accrochaient les vaisseaux des ennemis, passaient dedans malgré eux et en venaient aussitôt aux mains (Rollin, Hist. anc. t. I, p. 311, dans Pougens, cité dans Littré, article corbeau)
  8. Cépage rouge de la Savoie.[1]
    • En 1970, l’ampélographe français Paul Truel découvrit, lors d’un voyage à Mendoza, que ce cépage [bonarda] était en fait le corbeau, appelé aussi douce noire et charbonneau. (Wikipedia, article Bonarda, 2013)

Synonymes[modifier]

Quasi-synonymes[modifier]

Pièce maçonnée en saillie d’un mur servant à supporter une charge

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • croasser
  • Aide sur le thésaurus corbeau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : corbeau.
Oiseaux ressemblant au corbeau

Traductions[modifier]

Adjectif[modifier]

Invariable
corbeau
\kɔʁ.bo\
Des cheveux corbeau.

corbeau \kɔʁ.bo\ masculin et féminin identiques invariable

  1. Qui est du noir le plus sombre, avec parfois des reflets bleutés. #000000
    • Un feutre assorti à la robe, crânement relevé, couronne ses cheveux corbeau coiffés en arrière, dégageant le front lisse. (Yvonne de Brémond d’Ars, Le Journal d’une antiquaire : Le Marquis de Caracas, page 171, 1967, Hachette)
    • […] d’étonnantes dates, Lourdes, Fatima, Maria Goretti, reliées aux chapeaux corbeau des vieux curés plutôt qu’au petit béret des vicaires motocyclistes. (La Parisienne, journal, page 432, janvier 1954)

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. plantgrape.plantnet-project.org
Crystal Clear action bookmark Silver.svg L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.

Moyen français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’ancien français corbel, dérivé de corb, corp, du latin populaire de Gaule *corbus, en latin classique corvus, de même sens.

Nom commun[modifier]

corbeau \Prononciation ?\ masculin

  1. Corbeau (oiseau).

Références[modifier]