cordonnière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1255) De l’ancien français cordoan (« cuir de Cordoue »), en référence à Cordoue, ville espagnole dont le cuir était jadis très réputé.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cordonnière cordonnières
\kɔʁ.dɔ.njɛʁ\
Une cordonnière

cordonnière \kɔʁ.dɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : cordonnier)

  1. (Cordonnerie) Artisane qui fabrique et vend des chaussures.
  2. (Désuet) Épouse d’un cordonnier.
    • Philomène, la vieille femme du drapier voisin, chrétienne dévote, détestait la femme du cordonnier qui lâchait toujours son âne dans le champ de choux de Philomène. […] Ce fut un coup terrible pour la cordonnière qui, brandissant sa pelle, appelait la vengeance de tous les dieux sur les impies, arrachait ses cheveux et gémissait devant ses terrines renversées, tandis que ses petits piaillaient comme des oisillons dans un nid dévasté. Mais le bas-relief fut emporté malgré tout et Philomène s’apprêtait à le laver. La drapière, avec zèle, frottait le marbre noirci par l’âcre fumée et encrassé par les soupes graisseuses, et, peu à peu, apparurent les lignes sévères de la divine sculpture. — (Dimitri Merejkovski, trad. Jacques Sorrèze, La Mort des Dieux, Journal des débats, 3 juillet 1900, page 3)

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

cordonnière \kɔʁ.dɔ.njɛʁ\ féminin

  1. Relative à la cordonnerie.
    • Nous concentrerons notre analyse sur cette dernière dimension, en analysant quels ont été ses effets sur l’industrie cordonnière de la Province de Concepción. — (Guy Bajoit, Le contrat social dans un monde globalisé, page 260, 2008, Saint-Paul)
    • Là s’arrêtait la métaphore cordonnière […] — (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997, p. 42)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]