cornure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de corne avec le suffixe -ure.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cornure cornures
\kɔʁ.nyʁ\

cornure \kɔʁ.nyʁ\ féminin

Cornure d'antilope
  1. Pliure du coin de la page d’un livre ou d’un document en papier ou carton.
    • J'ai bien reçu le colis ce matin, rien ne manque, et je suis estomaqué par la qualité pratiquement neuve de ces revues de presque 40 ans, elles n'ont pas pris une ride, aucune tache ni cornure, les pages n'ont même pas jaunies, c'est parfait, vous les avez laissé sous plastique ?— (www.livre-dor.net, ( 2014 ).)
    • Pour ma part je suis ravie, les livres que j'ai commandé arrivaient en très bon état, comme neuf, pas une cornure, rien, comme s'ils n'avaient pas été lu. — ( booknode.com , ( 2013 ).)
    • Parce qu’avouons le, j’ai acheté ce bouquin en occaz à 30 centimes ( bon 2,99€ de livraison certes mais tout de même ) et mis à part les petites cornures sur la couverture, ce petit était comme neuf, pas une seule égratignure à l’intérieur haha. — (foxntoast.wordpress.com, ( 2014 ).)
  2. Ensemble des cornes d’un animal
  3. (Chasse) (Musique) Nom des sonneries utilisées à la chasse et en vénerie pour communiquer entre chasseur et diriger les chiens.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

cornure \Prononciation ?\

  1. Sonnerie de corne signalant un événement particulier.
    • […] il traite de l’habitude de se laver les mains avant les repas au moyen âge et de la cornure de l’eau qui appela et invita les convives à se laver et à se mettre à table.— (Gunnar Tilander, Fausse interprétation de la miniature d’un manuscrit de chasse et ses conséquences, ( 1969 ).)
    • Il ceignit l’épée et la dague de Renée Bazucle, se coiffa d'un chapeau de feutre violet ayant pour cordon une cornette de soie violette brochée d’or et attendit, en se mirant avec complaisance, que l’on sonnât la cornure de l’eau. — (Maurice Maindron, Blancador l’avantageux , ( La revue de Paris, 1900 ).)
    • A la cornure de l’eau pour le repas, Nivelon, plus étourdi qu'une grive partant d’une vigne, descendit en titubant du donjon où il avait été mettre en ordre ses archives et son trésor. — ( Fretteval, ( Le Temps, 1889 ).)