corporé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : corpore

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin corporatus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin corporé
\kɔʁ.pɔ.ʁe\

corporés
\kɔʁ.pɔ.ʁe\
Féminin corporée
\kɔʁ.pɔ.ʁe\
corporées
\kɔʁ.pɔ.ʁe\

corporé \kɔʁ.pɔ.ʁe\

  1. (Lorraine) (Désuet) Membru.
    • Tous étaient d'une petite taille, aucun d'eux n'ayant plus de quatre pieds onze pouces à cinq pieds ; hommes et femmes étaient gros et fortement corporés. — (Jacques Maccarthy, Voyages en Amérique, Librairie nationale et étrangère, 1821, page 263)
  2. (Didactique) Qui est membre d'une corporation.
    • Pour l’élection du député direct, la municipalité […] obtint du Garde des sceaux l’autorisation de réunir indistinctement dans les paroisses tous les membres du tiers, corporés ou non corporés. — (Jean-Louis Masson, Histoire administrative de la Lorraine ; des provinces aux départements et à la région, Paris, F. Lanore, 1982, page 125)
    • La proportion d'ensemble se déduit instantanément : s'il existe bien 34.000 corporés pour 150.000 étudiants, il y a donc 23% d'étudiants corporés. — (Bernard Oudin, Les corporations allemandes d'étudiants, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1962, page 111)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
corporé corporés
\kɔʁ.pɔ.ʁe\

corporé \kɔʁ.pɔ.ʁe\ masculin (pour une femme on dit : corporée)

  1. (Didactique) Membre d'une corporation.
    • Les députés des corporés et des non corporés se réunissent en assemblée générale pour y rédiger le cahier de doléances de la ville et élire les députés devant les représenter à l'assemblée de bailliage. — (Philippe Marchand, Florilège des cahiers de doléances du Nord, Université Charles de Gaulle - Lille III, 1989, page 122)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, Nancy, 1807.